Aménagement de la Maison du Patrimoine

Localisation: 
Châtillon (92)
Année: 
2013
Maître d'ouvrage: 
Ville de Châtillon
Mission: 
Architecte communal de laVille de Châtillon - DCE
Surface: 
200 m²
Montant des travaux: 
500 000 € TTC
Phase: 
Chantier en cours

 

DESCRIPTION DU PROJET ET DE SON CONTEXTE

 

PRESENTATION DES ABORDS

Le projet s'implante dans un ensemble bâti remarquable dénommé "La folie Desmares" datant du début du XVIIIe siècle. Le corps de bâtiment central, en fond de cour, est composé d'un rez-de-chaussée et d'un étage surmonté d'un comble surélevé. Il présente, côté parc et côté cour, des façades ordonnancées en pierre de taille et enduit de belle facture.

De part et d'autre de ce bâtiment, deux ailes en équerre referment la cour :

- Côté droit, une aile à rez-de-chaussée surélevé, ancienne chapelle du XIXe siècle dotée de vastes baies répondant à celles du bâtiment central, et comportant aujourd'hui un vestibule et une vaste salle de réception. Cette aile abrite également le logement du gardien à son extrémité sur rue.

- Côté gauche, une aile à R+combles présentant une architecture plus modeste. Abritant autrefois les communs et un porche s'ouvrant sur une basse-cour aujourd'hui disparue (située sur l'actuel emplacement de l'espace vert communal). Côté espace vert communal, la façade témoigne de l'ancienne présence de la cour de service : sans aucune ornementation et faiblement percée, elle présente le visage accidenté d'une "façade-pignon" d'où partaient autrefois deux ailes de bâtiments (écuries...) aujourd'hui disparues. Visiblement remaniée, car présentant les traces de nombreux percements anciens murés, cette façade présente des ouvertures d'une grande irrégularité, tant du point de vue de leurs dimensions que de leur positionnement.

 

PRESENTATION DU PROJET

Le projet concerne la rénovation de ce dernier corps de bâtiment, et l'aménagement en son sein d'une Maison du Patrimoine et de sanitaires communs aux usagers de l'ensemble des bâtiments composant la folie. Il a été guidé par la volonté de maintenir l'identité visuelle et la modestie de ce corps de bâti vis-à-vis des bâtiments plus nobles entourant la cour.

A l'intérieur, le bâtiment abritera un accueil et des espaces d'exposition doublement orientés au rez-de-chaussée, et des locaux de travail à l'étage (bureaux, salle de réunion, archives...)

L'intervention principale côté cour consistera à recréer visuellement l'ancien porche traversant, par la réouverture des anciennes baies condamnées de part et d'autre de la façade. La baie côté cour sera fermée par une large porte d'entrée vitrée, et d'un châssis vitré fixe de grandes dimensions côté espace vert, afin de remettre en relation cet ensemble bâti avec le reste de la ville, et d’éclairer généreusement l'espace d'accueil. L'ordonnancement de la façade sera respecté, l'intervention se limitant à remplacer l'ensemble des fenêtres et portes existantes par des châssis vitrés. Les deux façades seront rénovées et revêtues d'enduit à la chaux (St Astier). Les encadrements et l'intégralité des parties enduites en saillie seront conservés ou reconstitués à l'identique.

Côté espace vert communal, la spécificité de la façade existante évoquée plus haut sera maintenue. Outre l'ouverture de l'ancien porche, seules deux fenêtres  de petites dimensions, actuellement condamnées, seront réouvertes.