Conception d'une villa urbaine

Localisation: 
Marseille (88)
Année: 
2007
Maître d'ouvrage: 
Commande privée
Mission: 
Permis de construire
Surface: 
160 m² SHON

 

DESCRIPTION DU PROJET ET DE SON CONTEXTE

 

 

Le parti architectural résulte d'une relecture de l'architecture régionale (par le traitement des façades comme une imbrications de volumes ouverts et de  volumes fermés, blancs et massifs, caractéristiques de l'architecture méditerranéenne)et de préoccupations environnementales, tant du point de vue de la gestion des ressources que de l’utilisation d’énergies renouvelables.

 

1 – Une orientation « solaire »

La  prise  en compte de la course du soleil, source de réconfort mais aussi de nuisances (le climat à Marseille étant de type méditerranéen)  a mené à des orientations architecturales spécifiques.

L'espace de circulation central, vitré aux deux extrémités, vient créer une faille dans le plan de la maison. Orienté Est-Ouest, et donc éclairé le matin et en soirée. Il forme un axe autour duquel les autres pièces viennent s'organiser : les pièces de vie (séjour, cuisine) sont orientées au sud, tandis que celles de service (chambres, garage) sont reléguées au nord.

 

2 – Des façades adaptées

Ce bâtiment comporte deux types de traitement de façades spécifiques, correspondant à l’orientation et aux fonctions de ce bâtiment :

  • Au Nord et à l’Ouest, des façades peu percées en maçonnerie pleine, protègent la maison des intempéries.
  • Au Sud, une boîte vitrée, permettant de bénéficier de larges vues sur le jardin.

 

3 – Une végétation « active »

La création d’une pergola, support végétal et prolongement naturel de l'espace séjour/salon vers le jardin, associée à la plantation d’arbres à feuilles caduques, procure de l’ombre en été, mais laisse passer le soleil l’hiver, les feuilles étant tombées.

 

4 – Une optimisation de la fraîcheur l’été et de la chaleur l’ hiver

La boîte vitrée du séjour est recouverte de brise-soleil en aluminium blanc. Ceux-ci, tout en la protégeant des rayons agressifs du soleil d’été, lui permettent de profiter de la chaleur du soleil l’hiver, celui-ci étant plus bas à l’horizon. Des éléments ouvrants permettant néanmoins d’évacuer la chaleur résiduelle accumulée et d’assurer une ventilation satisfaisante.

L'entretien des vitrages toute hauteur de cet espace s'effectue au moyen d'une galerie technique venant se glisser entre les persiennes et le vitrage, ce dispositif permettant également une circulation d’air le long de la façade, qui devient alors une façade climatique, cet air jouant un rôle d’isolation complémentaire, tant en été qu’en hiver.

La couleur blanche des façades pleines et des persiennes permet de renvoyer jusqu’à 90% des rayons solaires en été, ce qui prévient leur conversion en chaleur.

La chambre principale, orientée vers le Nord s’ouvre néanmoins sur une terrasse couverte, permettant de profiter de toute la fraîcheur des soirées  d’été.

 

5 – Un système de chauffage écologique

Cette boîte vitrée permet également d’accumuler la chaleur solaire l’hiver, pour la redistribuer dans les autres pièces (le salon se développant sur une double hauteur, et surplombé par la mezzanine donnant accès aux chambres), tandis qu’un insert à double combustion distribue le chauffage dans l’ensemble de l’habitat.

Enfin, des panneaux solaires, situés sur la toiture, permettent d’alimenter le réseau d’eau chaude sanitaire.