Extension d'un bâtiment d'habitation

Localisation: 
Fontenay-aux-Roses (92)
Année: 
2006
Maître d'ouvrage: 
Commande privée
Mission: 
Permis de construire
Surface: 
140 m² SP

 

DESCRIPTION DU PROJET ET DE SON CONTEXTE

 

 

Une inscription dans le cadre environnant

La façade de l'extension est revêtue d'un bardage de Pin Douglas posé sur un socle de béton blanc. Le bâtiment créé permet une traversée visuelle vers le jardin situé en contrebas, perceptible depuis le mail. Une pergola en bois servira de support à des plantes grimpantes (glycine...). L'ensemble de ces éléments inscrivent de manière forte ce bâtiment dans son environnement végétal.

Le dessin rigoureux du bardage de façade et des persiennes vient se juxtaposer à l'anarchie de composition de la façade du bâtiment existant, et vient donner son autonomie au jardinet côté rue. L'ajout de volets en pin aux percements existants et le traitement d'un soubassement et d'un auvent commun, associés au ravalement et à la mise en oeuvre d'une couverture tuile uniforme, permettent de lier de manière cohérente l'extension au bâtiment existant.

 

Une ouverture de la construction vers l'extérieur

Cette extension est tout autant caractérisée par ses surfaces intérieures que par ses surfaces extérieures. Le parti architectural, compte tenu des limites imposées par le bâtiment existant et la limite séparative, a été de faire coulisser les niveaux créés, de manière à pouvoir générer des espaces couverts extérieurs : la loggia sur mail, partiellement close par des persiennes bois, permet d'apprécier le front végétal du mail planté depuis le premier étage, tout en échappant au regard des piétons.

La terrasse arrière, située dans le prolongement du séjour, est partiellement occultable par des panneaux persiennés coulissants en bois, et permet de profiter pleinement du jardin et de moduler à loisir l'éclairage solaire (orientation Sud) tout en se jouant des vis-à-vis.

Ce volume se "projette" donc à la fois vers le jardin et le mail, et permet de dilater au maximum les espaces "habités", d'assurer une protection solaire efficace, et de favoriser une ouverture maximale du bâtiment vers l'extérieur.